dimanche 23 janvier 2011

Stéphane Guillon en liberté très surveillée

Enoooorrrme merci à Céline pour nous avoir offert des places pour le spectacle de Stéphane Guillon ; ça fait du bien... J'aime cet humour. 

Parfois, il met mal à l'aise, souvent il choque ; il joue sur un fil, excessif, injuste aussi, parfois pas drôle, même... Mais, ce sont les risques de cet exercice. Mais, c'est cette forme d'humour qui touche... Guy Bedos (Dieu merci, toujours vivant.) ou Desproges l'ont  personnifié. Ils ont persiflé, ils pont critiqué, brocardé...

C'est une tradition, la critique, la caricature doit être acerbe, méchante parce que drôle !!. Regardez le caricaturiste André Gill au XIXe siècle, ( "Chargez !!") et la polémique suscitée par Mélenchon au sujet d'un dessin de Plantu : les senseurs et les donneurs de leçon viennent de tous les côtés.. Oui, cet exercice est risqué.

1 commentaire:

alain a dit…

Je viens de rajouter du texte pour parler de l'humour, de la caricature au sens large et de son importance, j'ai trouvé un petit lien pour montrer le travail de Gill et Daumier : http://www.greatcaricatures.com/index.html

Evoquer seulement Stéphane Guillon, comme je l'avais fait dans une première version, était un peu court.
Il faudra que je parle abondamment de Pierre Desprosges et tout ce qu'il m'a apporté.