lundi 29 septembre 2008

THE concert : Stevie Wonder à Bercy

Emotion au rendez-vous. La magie de Stevie toujours là, ce sont des émotions issues de l'enfance, envie de prendre sa copine dans les bras, chanter, bouger, se laisser emporter. Pendant 2 heures 30, du jazz (All Blues de Mile Davies), à la salsa (Don't You Worry 'bout A thing) au funk (superstition) aux slows les plus sirupeux (You are the sunshine of My Life ou I Just Call to Say Je t'aime beaucoup..., ça j'aime moins), plusieurs morceaux repris au vocoder (People Make The world go Round), sa musique est présente sur une palette très étendu, Aïsha, sa fille, qui pousse la chansonnette... Tout y est, Boogie On Reggae Woman, (là je ne trouve pas le superlatif... ) avec un duo endiablé d'harmonica avec Fred Yonnet (il ne manquait que Toots Tielmans), la magie dure 2 heures 30. Stevie ne peut terminer Free, saisi par l'émotion, après avoir évoqué sa mère disparue...
Etait-il au Djamel Comedy Club tard dans la nuit ? Je n'ai pas eu d'information, mais je trouve ça énorme.

Deux jours après, je suis encore avec sa musique.

On prolonge l"émotion en recherchant les videos du concert sur Dailymotion ou Youtube :


http://www.youtube.com/watch?v=ZXaMm3cusus


http://www.youtube.com/watch?v=7XlXba0FS6U


http://www.dailymotion.com/video/x6wzst_stevie-wonder-free-live-paris-2008_music


Il s'est relevé après tant d'années d'absence pour remercier son public et nous le remercions aussi... thank You Stevland !!!!

Aucun commentaire: