vendredi 21 octobre 2011

Irène Frachon, Eva Joly et Marie-Monique Robin...

FIERS D'ELLES

IRENE FRACHON :
Le scandale du Médiator a été révélé par Irène Franchon, pneumologue... Femme courageuse qui a réussi à le faire interdire (144 millions de boites vendues, 5 millions de patients)... Une lutte contre le pouvoir et la richesse des laboratoires Servier, 1er laboratoire français, 20 000 collaborateurs dans le monde. Un médicament laissé sur le marché pour des raisons économiques...
Ecoutez le podcast de l'émission concernant cette affaire sur France Inter, c'est édifiant ! Irène Frachon  ne s'est pas soumise, elle s'est opposée, elle s'est obstinée... 


Retrouvez l'émission de Zoé Varier "Nous autres - Médiator : Portrait d'Irène Frachon" Rediffusion sur http://www.franceinter.fr/emission-nous-autres-mediator-portrait-d-irene-frachon-rediffusion


EVA JOLY : 
Si vous n'avez pas vu l'émission de France 2 sur la Françafrique diffusée le 13 octobre, dans le magazine Infrarouge, essayez de la trouvez sur le net ou de guetter les rediffusions éventuelles (il y a deux liens sur Vimeo : 
http://vimeo.com/79951957
http://vimeo.com/33530519

il faut AB-SO-LU-MENT la voir... Toute la politique africaine de la France y est détaillée depuis plus de 50 ans... Je retiens un élément de la seconde émission, Eva Jolie (une des seules femmes interviewées dans l'émission) évoque l'affaire Elf... Courage, obstination... Elle a été protégée par des gardes du corps, son appartement a été cambriolé, elle a fait face (de même que les autres juges) aux menaces... 


MARIE-MONIQUE ROBIN :
journaliste, réalisartice, auteur du film "Le Monde selon Monsanto", là encore, à voir absolument... 
Elle se bat pour que la vérité éclate sur les effets du Bisphénol A et a publié un livre traitant de ce sujet "Notre Poison quotidien"...


Toutes trois sont des combattantes, pas avec des couteaux ou des fusils, leurs armes sont des mots, des cameras et leurs idées, leurs actions qui nous sont utiles. Leur courage nous donne de la force, elles nous éclairent… 


Florence Aubenas, qui fut otage en Irak, Pegah Ahangarani qui a été arrêtée en Iran, Anna Politkovkaïa et Benazir Bhutto assassinées, quelques noms parmi tellement d'autres, à ne pas oublier.


http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/10/28/iran-l-actrice-pegah-ahangarani-condamnee-a-18-mois-de-prison_3504280_3218.html

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/11/anna-politkovskaia-sept-ans-deja_3494110_3232.html

N'oublions jamais non plus que nous autres, hommes et français, (et qui aimons bien donner la leçon aux autres nations) n'avons reconnu le droit de vote aux femmes... qu'en 1944 !!

1 commentaire:

emmapeel 34690 a dit…

Bien de mettre en avant des gens, qui plus est des femmes, qui se bettent pour un idéal et pour faire voir une triste vérité.